mercredi 31 août 2016

OOTD #8: Tout ce qui brille

Pas d'article la semaine dernière, mais c'était pour mieux vous revenir aujourd'hui... Avec une jolie tenue préparée spécialement pour une journée à côté d'un de mes lieux préféré. J'étais donc à Disney Village, pour revoir mes amies et échanger des pin's. 

Et je voulais commencer par remercier Lucile, Blandine et Elisa d'être des copines trop géniales, et Blandine aussi pour les photos (vous devez avoir l'habitude maintenant). C'est trop une photographe du tonnerre (et en ce jour spécial, je lu fais plein de bisous).


J'avais donc envie d'une tenue dans laquelle je me sente bien, quelque chose qui rappelle aussi l'univers de Disney. Et lorsque je suis tombée sur cette jupe rose poudré en tulle, j'ai su qu'elle était faite pour moi. Bien que je sois toujours à la recherche d'un style qui me définit complètement, plutôt que de faire des va-et-viens vers différents styles, je pense que celui-ci est celui que je préfère (je dis ça, mais le lendemain, je portais un jean avec un polo et des baskets, haha). Mais j'aime beaucoup faire ressortir mon côté princesse, donc le rose et les paillettes, ça me fait toujours craquer. 



A partir de cette jupe, j'ai décidé de trouver le reste de ma tenue. J'ai opté pour ce haut ample à volant en maille. Il est très agréable et je sais que je pourrai le porter avec d'autres bas. C'est d'ailleurs l'une de mes principales préoccupations maintenant : vais-je le porter suffisamment pour l'acheter ? avec qui puis-je le porter ? Je regarde aussi de plus en plus les matières et lieux de fabrication. 

J'avais cassé mes lunettes de soleil, donc il m'en fallait absolument une nouvelle paire. Et c'est par chance que je suis tombée sur cette paire canon en oeil de chat et pailleté, et pour la modique somme de 12,99€, j'ai sauté dessus.

Il ne me manquait plus qu'une paie de chaussures. Je savais déjà avec quoi je pourrais porter la jupe chez moi, mais toutes mes paires étant à la maison, j'ai décidé d'en trouver une dans le sud. Et j'avais repéré avant l'été ces petites sandales, sur l'Instagram du blog Avenue des Rêveries, j'ai donc sauté dessus lorsque je les ai trouvées sur mon lieu de vacances. 



J'avais prévu de mettre à mon poignet le bracelet que j'ai eu pour mon anniversaire, mais puisque je suis tête en l'air : j'ai oublié de le mettre. La prochaine fois, il sera présent ! 

Je lui ai promis de le faire, donc merci à ma soeur, Angèle, pour le joli maquillage qu'elle m'avait fait ce matin-là, mais aussi pour la coloration. 




Haut : Zara
Jupe en tulle : Zara
Sandales : Minorquines, Avarca Paillettes Noires
Lunettes de soleil : Pull & Bear



C'était une très chouette après-midi avec mes amies, et même si je ne suis toujours pas très à l'aise avec les photos, c'est toujours rigolo d'en prendre. J'espère que cet article et cette tenue vous auront plu.

Bisous de chat ! 

mercredi 17 août 2016

Mes séries du moment #4

Nous revoilà avec un article pour vous parler de ce que j'ai regardé sur le petit écran dernièrement. Les séries que je suis régulièrement se sont terminées (définitivement ou non) pour l'été, j'ai donc pu en rattraper certaines et en commencer des nouvelles. 


Penny Dreadful


Créée en 2014 par John Logan, cette série de 27 épisodes a tiré sa révérence le 19 juin 2016 sur Showtime. D'un mélange de drame et horreur, nous retrouvions des personnages légendaires et mystiques dans un Londres victorien. 

Nous retrouvions dans Penny Dreadful d'excellents acteurs comme Eva Green, Timothy Dalton ou Billie Piper, mais aussi l'oublié Josh Hartnett qui a crevé l'écran (en plus de mon coeur) et a prouvé qu'il est un très bon acteur.

J'étais complètement tombée amoureuse de cette série et de la manière dont les scénaristes arrivaient à s'approprier des personnages si connus, ils en faisaient quelque chose de nouveau sans jamais les dénaturer. Je n'avais eu qu'une petite déception pour mon bien-aimé Dorian Gray, mais j'ai fini par apprendre à l'aimer... Autant que tous les autres personnages. Ils ont beau être sombres, inquiétants, on ne peut s'empêcher de s'attacher à eux. Et parmi eux, il y a Vanessa Ives, celle qui sera plus ou mains au centre de toutes les intrigues. Magistralement interprétée par Eva Green, elle gravite dans un monde fait de richesses mais peuplés par des monstres. 

Le titre de la série vient des penny dreadfuls, des revues qui regroupaient histoires effrayantes qui se vendaient à un penny. Et si vous aimez toutes les histoires de fantômes, vampires, démons, monstres... Vous ne serez pas déçus, ils trouvent presque tous leurs places dans cette série. 

Je dois avouer que la saison deux m'avait plu, mais sans plus, et si j'attendais la saison trois c'était sans grande impatience. Pourtant, une fois commencée cette troisième et ultime saison, je l'ai dévorée. Certains nouveaux personnages n'ont pas été assez approfondis, et c'est sûrement le seul point négatif que je trouve. La fin était à la hauteur de mes espérances : lugubre, mais émouvante. 


Stranger Things

Il s'agit de la nouvelle série proposée par Netflix, depuis le 15 juillet 2016. Elle rend hommage au ciné des années 80, aux commandes nous retrouvons Matt et Ross Duffer

Rien que le scénario rappelle certains films que nous connaissons, mais ce sera plus dans la réalisation et les détails que nous retrouverons cet univers. Stranger Things raconte l'histoire d'un jeune garçon de 12 ans qui disparait un soir, sa mère et le shérif vont enquêter... Et ils vont découvrir d'étranges choses.

Une bande de jeunes garçons, une petite fille aux pouvoirs télépathiques, du surnaturel et surtout Winona Rider ! Il ne m'en fallait pas plus pour me convaincre de regarder cette série de huit épisodes (et de le faire en une journée). L'hommage est poussé au maximum, et si ça peut en gêner certains, j'ai trouvé ça vraiment génial. Rien n'ait laissé au hasard et chaque détails rappellent des films/séries différents de cette époque. Des Goonies à Alien, en passant par Poltergeist et du Stephen King, il y en a pour tout le monde (enfin si vous aimez la SF ou l'horreur, ou encore les gros pulls et lunettes géantes)

Les enfants de cette série, et plus particulièrement Millie Brown et Finn Wolfhard, sont de vraies révélations. Ils nous donnent envie de redevenir gosses et rejoindre cette petite bande. J'ai trouvé les personnages très intéressants, et il en était de même pour l'intrigue. Maintenant, je vais devoir attendre patiemment l'année prochaine pour une seconde saison. 


Crazy Ex-Girlfriend

C'est une comédie musicale réalisée par Rachel Bloom et Aline Brosh McKenna, d'un format de 42 minutes et diffusée sur la CW depuis octobre 2015.

C'est l'histoire d'une avocate de New-York, malheureuse et sans but dans la vie, Rebecca Bunch décide de changer radicalement sa vie. Elle déménage donc à West Covina, California, et il se trouve que Josh, son petit-ami d'un camp d'été, y vit (mais ce n'est pas pour ça qu'elle est là).

Ce personnage haut en couleur, c'est Rachel Bloom qui l'interprète. Et elle est géniale ! Rebecca est loin d'être une personne parfaite, et les autres personnages autour d'elle non plus, et c'est sûrement pour cette raison qu'ils sont si attachants. L'écriture des personnages est vraiment chouette, on a de tout et ils cassent de nombreux clichés (comme avec White Josh que j'adore). Heather me fait penser à April dans Park & Recreation aussi.  Mon favori est Greg, ce barman grincheux mais qui a le coeur sur la main (en plus, je viens d'apprendre que Santino Fontana double le Prince Hans dans Frozen). Le casting au complet est très peu connu du grand public, ce qui fait que la série ne repose pas sur de grands noms mais vraiment sur son concept ! Et c'est génial.

Les chansons, deux à trois par épisodes, rappellent les comédies musicales et clips plus ou moins connus. Vous pouvez les retrouver sur la chaîne YouTube : racheldoesstuff. L'intrigue, sans être originale à la base, est drôle et parfois surprenante. J'ai l'impression qu'il n'y a très peu, voir aucun, complexes dans Crazy Ex-Girlfriend, et c'est rafraichissant de voir ça à la télé.

C'est Alexandra qui m'a fait découvrir cette série en parlant sur son blog (ici), je l'avais mise dans un petit coin de ma tête pour la découvrir plus tard. J'ai donc visionné les 18 épisodes en moins d'une semaine, savourant chaque morceaux et suivant les aventures de Rebecca, avec l'aide de sa nouvelle meilleure amie Paula, afin d'attirer Josh dans ses bras. J'attends la saison 2 avec impatience, bien que la fin de la première m'ait un peu blasée... Mais je ne dirai rien de plus, lalala.

Et vous, avez-vu regardé ses séries ? Qu'en pensez-vous ? Et si vous avez des séries à me conseiller, je suis toujours preneuse.

Bisous de chat ! 

mercredi 10 août 2016

Harry Potter and The Cursed Child

J'avais été très déçue, lors de la première mise en vente de billets pour la pièce Harry Potter and the Cursed Child, de ne pas avoir obtenu mes précieux. Puis je me suis faite à l'idée, je me suis dit qu'ils sortiront sûrement un DVD... Alors lorsqu'ils ont annoncé qu'ils éditeraient le script, j'ai sauté sa ma chaise et l'ai commandé. 

Je suis donc allée le chercher le jour de sa sortie, c'est-à-dire le 31 juillet 2016, soit le jour de l'anniversaire de son auteure, J.K. Rowling, et bien sûr de notre sorcier favori, Harry Potter. C'était aussi le jour où je quittais l'Angleterre, ce qui rendait tout ça un peu spécial, voir même un peu plus triste. Mais pour l'occasion, Snapchat avait sorti son plus beau filtre, de quoi me redonner le sourire, haha. 



Cette pièce de théâtre, je l'ai dévorée ! Je suis sûre que mon imagination n'était pas à la hauteur de ce qu'ils ont fait sur scène, mais j'arrivais très bien à voir certains de mes personnages favoris vivre de nouvelles aventures. 

J'ai aimé découvrir les nouveaux personnages, les suivre durant ces 340 pages... Mais ce qui m'a le plus émue, c'est de voir des enfants être devenus adultes. J'ai eu l'impression, en lisant leurs dialogues, que moi aussi j'ai grandi. J'ai apprécié le fait que l'écriture soit simple, rendant la pièce accessible à tous, des plus jeunes aux plus âgés. Les personnages, sans être trop complexes, sont très intéressants et l'on comprend facilement ce qu'ils ressentent, même si nous n'avons que du dialogues et quelques didascalies. 

Harry Potter and The Cursed Child est loin d'être parfait. C'est très différent à lire des romans de la saga qui nous ont accompagnés, pour un grand nombre d'entre nous, durant notre enfance et adolescence. Mais c'est touchant, et on sent que les personnages manquaient à Rowling autant qu'aux fans. Peut-être que le style diffère trop de ce que nous connaissions, ou bien est-ce parce qu'elle n'était pas seule sur le projet ? En effet, si nous pouvons retourner parmi les sorciers, c'est aussi grâce à Jack Thorne, qui a mis sur papier l'histoire de J.K. Rowling, et de John Tiffany, à la mise en scène. J'ai été très surprise par l'intrigue, puisque le secret avait été très bien gardé (le hashtag #KeepTheSecret avait été une très bonne idée). C'est pourquoi je ne dirai rien de plus sur ce retour dans le monde des sorciers, je préfère que vous puissiez le lire et découvrir par vous-mêmes cette aventure.

Ce qui est magique, en fait, ce qu'on nous a offert la possibilité de vraiment découvrir de nouveau quelque chose en rapport avec Harry Potter. Et c'est réussi !

J'espère maintenant pouvoir être spectatrice, et non plus seulement lectrice, de cette nouvelle oeuvre. Que ce soit sur scène ou sur un écran, je serais contente. En attendant, je relirai la pièce et les sept romans. 

Bisous de chat !

mercredi 3 août 2016

A Sunday in Dorset (vlog)

Holà ! Chose promise, chose due : voici la vidéo de ma journée à Swanage et Durdle Door. Vous pouvez retrouver l'article ici ! J'espère que ça vous plaira, surtout que ce sera la dernière fois que je peux vous emmener dans un petit coin anglais sur ma chaîne Youtube. Je suis en effet rentrée dimanche dernier en France !



Bisous de chat !