mercredi 25 mai 2016

Le sport & moi

Il y a longtemps que je ne me suis pas posée juste pour écrire ce qu'il me passe par la tête, et faute de grandes idées d'articles que je pourrais faire... Me voilà, assise dans mon lit avec mon ordi pour vous écrire sur moi. 

Je n'aime pas trop parler de moi, je préfère parler de ce que j'aime. Ce que vous avez pu remarquer au fil des articles, ceux-ci sont essentiellement sur des séries, livres ou visites. Alors j'ai décidé d'écrire sur ma relation avec le sport. J'espère que ça vous intéressera et inspirera aussi. 

Pour commencer : je n'ai jamais été une grande sportive. Pourtant, jusqu'à mes 13 ans, j'ai toujours pratiqué au moins un sport, mais je changeais souvent. J'ai donc fait de la danse, de la gymnastique, de l'équitation, de la natation, de l'escalade et du yoga... Trois m'ont vraiment marqué, mais j'ai dû arrêter soit pour problème de santé soit par manque de temps. Le reste du temps, c'était plus par ennui qu'autre chose. J'étais plutôt déçue d'abandonner l'équitation, l'escalade et la gymnastique, et parfois ça me manque un peu encore, mais je m'en suis toujours vite remis parce que c'était plus des passe-temps que passion.

Un jour, j'ai décidé de me mettre à courir. C'est venu comme ça, cette envie. Ce n'était pas forcément pour perdre du poids, j'avais surtout envie d'être en forme. Ma famille m'a un peu regardée en mode "est-elle sérieuse ?", mais je n'en démordais pas. J'avais envie de courir, et pour m'y tenir je me suis dit que j'allais m'acheter des bonnes chaussures. Ma logique étant : elles sont chères, donc tu vas devoir courir pour les rentabiliser. Et cette tactique a plutôt bien marché... Durant cinq mois. 

Moi lorsque je cours dans les bois (Tumblr).
C'était vraiment dur au début (il y a donc presque deux ans maintenant), je courais une vingtaine de minutes et de manière irrégulière. Je crachais mes poumons à cause de mon asthme, mes jambes étaient comme des poids... Mais j'étais aussi super contente ! Après, avec le froid, les cours, et le reste, j'ai complètement laissé tomber et je n'y allais qu'une fois par mois. Mais depuis que je suis en Angleterre, j'ai décidé de m'y remettre et de battre un de mes records tous les mois ! Il n'y a pas de miracles, je me fous juste des coups de pied aux fesses pour que j'y aille... Et ça marche. En ce début d'année, je tenais à peine pour 4km, et ce mois-ci j'ai réussi à faire 8km. Et même si je ne ressemble à rien à la fin, je suis très fière.

En vrai, je ressemble plus à Phoebe (Tumblr).
Pour une fois, je n'ai pas envie de baisser les bras, et je ne m'en lasse pas encore. L'avantage de courir, et seule, c'est que j'y vais quand je veux et où je veux. Je me défoule, j'oublie mes petits soucis et je me sens fière et bien dans ma peau à chaque fois que je finis. Bon, je dois avouer que je ne connais aucun mots techniques, j'utilise l'application la plus basique (Nike Run) et j'ai pris la paire de chaussures que je trouvais les plus confortables et jolies. Et c'est parfois toujours aussi difficile qu'au début. Mais j'y vais par envie, et c'est ça le plus important. J'ai même envie de faire une vraie course maintenant, j'aurais beaucoup aimé tenté celle à Disneyland (pas le marathon non plus), mais je pense que tout est déjà vendu. Sinon, je me contenterai d'une Color Me Rad ! Mais, pour moi, j'ai envie de le faire. 

Tout ça pour dire que le sport, ce n'est peut-être pas ma tasse de thé, mais avec un peu de patience et de persévérance ça peut le devenir. Il suffit juste de croire en soi. Je suis bien contente de ne pas avoir prêté attention aux remarques de mes proches lorsque j'ai dit que j'avais envie de courir, à la place je ne garde que leurs petits mots de félicitation lorsque je passe un cap. Et depuis quelques temps, j'ai même envie d'en essayer des nouveaux (comme la boxe, ou de la danse)

J'espère que cet article vous aura plus, je vous fais des bisous !

mercredi 18 mai 2016

OOTD #7 : curiouser & curiouser

Le passage de Blandine, le temps d'un week-end, dans mon pays d'accueil était trop chouette, mais c'était aussi l'occasion de prendre quelques photos pour un OOTD ! Ce que je n'avais pas fait depuis longtemps (tellement longtemps que mes cheveux on super poussé depuis la dernière fois, ils ont même changé de couleur !).


Il faisait plutôt beau et doux ce jour-là, donc j'ai décidé de sortir ma nouvelle robe Jack Wills et de laisser mes gambettes à l'air. Elles ont bien besoin de prendre le soleil celles-là... Le tout avec une veste que ma tante m'avait donnée, son rose clair est parfait. Et puisque cette robe me fait penser à Alice (mais aussi aux années 50, bref je l'aime trop), j'ai sorti ma nouvelle paire de chaussettes à son effigie et celle du Lapin Blanc... Et puisque je sors rarement sans un pin's Disney, j'ai complété ma tenue avec le même personnage.




Parce que quand je décide de m'inspirer d'un personnage de Disney, je ne le fais pas à moitié : j'avais également mis un noeud noir dans mes cheveux. Je peux me faire des coiffures de nouveau, et c'est plutôt chouette.


Et pour casser le côté petite fille sage de toute la tenue, j'ai opté pour mes Dr Martens ! Je ne les quitte plus vraiment depuis que je les ai achetées, elles sont parfaites !



Robe JACK WILLS / Veste vintage / Pins DISNEYLAND PARIS / Chaussettes DISNEY STORE / Chaussures DR MARTENS / Noeud CLAIRE'S 

C'est tout pour ce nouvel OOTD, j'espère qu'il vous aura plu. Encore merci à Blandine pour les photos, on s'est encore bien amusées à trouver un lieu à l'abri des regards. 

Bisous !

mercredi 11 mai 2016

Mes séries du moment #3

Il y a quelques temps que je ne vous ai pas parlé des séries que je regarde, depuis la dernière fois j'ai fini Parks & Recreation, War & Peace... J'ai donc pu en commencer des nouvelles qui ont été ajouté sur Netflix UK, comme iZombie et Jane The Virgin (mon gros coup de coeur).


iZombie


Développée par Rob Thomas (le créateur de la super chouette série Veronica Mars) et Diane Ruggiero-Wright, cette série est aussi une adaptation d'un comic book qui porte le même nom. D'ailleurs on retrouve très bien cet esprit dans les épisodes, ceux-ci durent une quarantaine de minutes.

Pour faire court, c'est l'histoire de Liv, une interne en médecine et fiancée, qui après une soirée sur un bateau devient tout simplement Zombie. Sa vie change donc radicalement, et devient médecin légiste, un métier qui lui permet d'avoir sa nouvelle nourriture favorite à sa disposition : des cerveaux humains. Lorsqu'elle les mange, elle hérite des souvenirs et des particularités des victimes.

J'avais très envie de découvrir cette série tout d'abord à cause de certains acteurs : Rose McIver et David Anders, parce qu'ils étaient dans Once Upon a Time et je les aimais beaucoup. Mais j'ai laissé traîner tout ça, sans jamais trouver le temps de commencer. Et la série a fini par être ajoutée sur Netflix UK. Je n'ai pour le moment vu que quatre épisodes, mais j'aime déjà beaucoup l'histoire de cette petite Zombie attachante qui utilise sa condition pour résoudre des crimes. Ce n'est pas d'ailleurs toujours très logique, mais après tout c'est une série sur des zombies... La série est aussi très drôle, et les enquêtes intéressantes. Il y a également un arc narratif plus large qui s'installe petit à petit, ce qui me donne particulièrement envie de voir la suite. iZombie a également un petit côté kitsch, notamment avec les cerveaux qui font très faux ! C'est ce que j'aime regarder lorsque je n'ai pas envie de me prendre la tête par exemple.


Mercy Street

Créée par Lisa Wolfinger and David Zabel, Mercy Street, une série de 6 épisodes de 55 minutes, se passe durant la guerre de Sécession aux Etats-Unis dans la Virginie. On suit une infirmière, Mary Phinney (la vraie Mary a même une page Wikipédia), venue de Washington dans un hôpital, qui existait vraiment, dirigé par l'Union. Parmi les acteurs, nous retrouvons Mary Elizabeth Winstead, Josh Radnor, AnnaSophia Robb, Jack Falahee (pour ceux que je connaissais avant, surtout)...

C'est donc un drama inspiré de faits réels, la série est d'ailleurs diffusée sur PBS qui passait également Downton Abbey, et vous savez à quel point j'aime ce genre ! J'ai commencé la saison une il y a deux semaines, et il ne me reste plus que le sixième épisode à voir. J'aime particulièrement cette partie de l'Histoire que je trouve très intéressante, et ce qui est intéressant dans cette série est que nous avons les deux partis présents : le Nord et le Sud. Mais ce qui est le plus important est la place des personnages noirs dans la série, bien qu'un peu en retrait par rapport à ceux qui gèrent l'hôpital et la famille Green, nous découvrons des Hommes noirs libres et savants. Mais c'est aussi un dur portait d'une réalité qui fait parfois écho à l'actualité : bien que libres, ils étaient toujours abusés et mal traités par ceux qui se considèrent comme supérieurs. Mais cela ne fait pas d'eux des victimes, comme pour le personnage de Samuel Diggs - il connaît énormément sur la médecine - qui devient un compagnon pour Mary. Mercy Street n'a pas à rougir de ses costumes, ils sont tous très beaux, ce qui rend la série plus que crédible. L'écriture parfois n'est pas parfaite, laissant passer quelques erreurs... Mais pour tous ceux qui aiment les drama et les séries médicales, c'est un vrai plaisir de la suivre : elle est très bien faite et l'intrigue est intéressante. Je suis loin d'être une experte sur cette guerre civile, mais je la trouve assez crédible.

Âmes sensibles : abstenez-vous, ils aiment bien amputer les soldat à Mansion House Hospital, à Alexandria.


Jane The Virgin


C'est à Jennie Snyder Urman que l'on doit cette adaptation de Juana la Virgen de Perla Farías, une télénovela. C'est un format basique de 42 minutes par épisodes et des saisons de 22 épisodes. La seconde est bientôt finie d'être diffusée sur la CW, et la série a été renouvelée pour une troisième saison !

Il serait difficile de raconter Jane The Virgin en seulement quelques mots, mais pour faire court : Jane est une jeune femme, drôle et sérieuse, mais aussi vierge. Et elle a décidé de le rester jusqu'à son mariage. Elle a d'ailleurs un petit-ami très compréhensif : Michael. Sauf qu'un jour, elle est inséminée par erreur... Et c'est là que tout se complique !

J'avais entendu parler de la série à sa sortie, le concept m'avait l'air sympa mais je n'avais jamais vraiment eu le temps de m'y intéresser. En revanche, je ne lisais que de bonnes critiques sur Twitter, et cette vidéo des ShowRunners m'avait un peu plus motivée. Lorsque j'ai vu que Netflix UK avait la première saison, j'ai donc décidé de regarder... Et je n'ai pas été déçue ! On retrouve complètement l'esprit télénovela, tout ce qui s'y passe est fou, exagéré et invraisemblable mais le narrateur ajoute un ton ironique, la série utilise les codes du genre pour en faire quelque chose de tout à fait nouveau et frais. Le personnage de Jane, interprétée par la géniale Gina Rodriguez (elle a d'ailleurs eu un Golden Globe pour son rôle dans la série), change de ce qu'on peut voir aujourd'hui dans les programmes pour ado : elle ne couche pas, mais sans pour autant faire d'elle une prude. La série juge d'ailleurs très peu sur les sexualités des personnages, les acceptant tous comme ils sont. Tout l'entourage de Jane est des plus adorable, entre une maman exubérante et une grand-mère très croyante qui ne parle que l'espagnole, en passant par les deux hommes de la vie de l'héroïne : Michael et Rafel. Jane a aussi un père, qu'elle retrouve plus tard et qui est tout à fait hilarant, mais je n'en dis pas plus pour ne rien vous gâcher... On ne s'ennuie jamais devant cette série, c'est certain : il s'y passe beaucoup de choses, tellement que le narrateur est obligé de récapituler tout ce qui a pu se passer (quelque chose qui manque à Amour, Gloire et Beauté, d'ailleurs).

Je ne sais même pas quoi vous dire sur cette série, car j'en suis vraiment tomber amoureuse ! C'est celle qui me remonte le moral (un peu comme Modern Family), celle qui arrive à m'attendrir, celle qui me laisse la bouche grande ouverte les mains sur les joues tellement je suis surprise (un peu comme Le Cri). Bref, il faut la regarder pour vraiment comprendre cette série et se faire son propre avis, ainsi que choisir si vous êtes #TeamMichael ou #TeamRafael !

J'espère que cet article vous aura plu. Si vous regardez ces trois séries, n'hésitez pas à me donner vos avis, j'aime toujours les lire et y répondre, sinon j'espère vous avoir donné envie d'y jeter un coup d'oeil. Et si vous en avez à me conseiller, n'hésitez pas !

Bisous !

mercredi 4 mai 2016

Home Sweet Home

Et une nouvelle vidéo est en ligne sur Youtube ! Je me suis beaucoup amusée à filmer ce vlog, donc j'espère qu'il vous plaira. Mais n'hésitez pas à me donner vos avis, il n'y a que des remarques constructives pour moi. 

Toutes les informations sont dans la barre d'info de la vidéo.



Bisous les chats !