jeudi 23 avril 2015

OOTD #5 : i hate football but...

Histoire de combler un peu le vide du moment sur le blog - vous comprenez, j'essaie encore de m'habituer à ma nouvelle petite vie - voici un outfit of the day. Celui date de quelques semaines, puisqu'il s'agit des dernières photos prises à Paris, avec ma Blandine adorée. 

En ce moment, je suis plus axée sur des tenues basiques et j'avoue avoir la flemme de beaucoup réfléchir pour trouver des idées. Donc du noir et du blanc, c'était parfait. J'ai pu sortir mon teddy de chez Teddy Smith, il me rappelle légèrement celui de Ryan Gosling dans Drive, mais en moins beau et plus noir (Captain Obvious).


Parce que c'était le lendemain du concert de Robbie Williams, j'avais très envie de rester dans l'ambiance et j'ai donc mis le tee-shirt que je me suis offert là-bas. Style maillot de foot, avec écrit "WILLIAMS 3" derrière, je n'ai pas pu résister et je l'adore ! (Alors que je hais le foot, allez comprendre...) 
Je suis d'ailleurs une grande acheteuse de tee-shirts, ou souvenirs, de concert. Je suis incapable de repartir les mains vides ! 



Tout ça avec mon jupe plissée Topshop que vous aviez déjà pu voir, et mes Doc Martens fleuries qui commencent à se faire veilles, mais que j'aime toujours autant !

Veste TEDDY SMITH / Tee-shirt ROBBIE WILLIAMS MERCHANDISE / Jupe TOPSHOP / Chaussures DOC MARTENS 

P.s : il y avait beaucoup de vent ce jour-là.
P.s 2 : désolée, j'avais la flemme de retoucher les photos donc c'est moins beau.

vendredi 17 avril 2015

Harry Potter, l'exposition ϟ

Il y a en ce moment même, et ce jusqu'en septembre 2015, à côté de Paris (plus exactement à Saint-Denis) : Harry Potter, The Exhibition. Depuis 2009, partie de Boston, l’exposition sur l'univers du sorcier le plus connu a fait le tour du monde, et maintenant elle fait halte près de la capitale française.

Sans trop en raconter sur ce que vous pouvez voir - ou faire - durant cette exposition, je vous annonce déjà que c'est une vraie immersion dans le monde d'Harry Potter. Il y a énormément d'objets présentés, certains qui nous font pousser des Oooh ! et d'autres qui nous semblent même inédits, n'ayant pas le souvenir de les avoir vu dans un film. Il y a de la musique, des jeux de lumière, tout ce qui faut pour installer une ambiance parfaite. L'exposition n'est pas rangée par ordre chronologique des films, mais plus par thèmes nous découvrons des personnages à un à un à travers leurs objets.

Nous immerger dans ce monde de magie semble être le mot clé puisque nous pouvons faire quelques activités destinées aux sorciers. Une partie de Quiddicth ? Dépoter des Mandragores ? S'installer même à la place d'une personne inventée par J.K ? Vous pouvez faire tout ça (bon, ok, j'en dis trop là).  Et tout ça se termine sur une note festive, l'un des endroits les plus admirés de cet univers ! Je n'en dis pas plus.

Je n'ai pourtant pas eu de coup de cœur pour l'exposition. Bien sûre, je ne regrette pas d'y avoir été, car c'est toujours une plaisir de redécouvrir des objets de films que j'aime tellement; mais cette visite n'est pas très utile lorsque les Studios ont déjà été vus. Beaucoup d'objets sont les mêmes au final. De plus, l'entrée est plutôt chère pour une durée qui au final semble assez courte. Et la boutique de souvenirs est quelque peu décevante... Mais ils ont réussi à recréer l'univers de Rowling pour quelques mois à Paris, et ça reste tout de même magique.


Si vous voulez avoir plus d'informations ou réserver : ici.

jeudi 9 avril 2015

Farewell, my friends

Non, ceci n'est pas un article pour annoncer l'arrêt prématuré de ce second Screugneugneu. C'est un au revoir à la ville qui m'a accueilli, mais surtout aux personnes qui ont rendu mes années à Paris si merveilleuse que j'en ai la larme à l’œil rien que d'y penser.


J'ai vécu trois années merveilleuses dans la capitale, faites de rencontres fabuleuses et de moments mémorables. J'y ai découvert des endroits, j'y ai pris des habitudes, j'y ai dépensé de l'argent et j'y ai ri (parfois pleuré). J'aime Paris. Vraiment. Mais j'aime encore plus les gens qui y sont devenus mes amis.  Cet article est donc un hommage à vous, des mercis et des souvenirs qui ne me quitteront jamais (sauf quand Alzheimer arrivera).

Vous n'imaginez pas à quel point je flippe (c'est le mot) à l'idée de partir, encore plus que lorsque j'étais venue m'installer dans cette grande ville pour mes études. Mais c'est la chose à faire, j'ai besoin de partir. Car même si j'aime Paris, je m'en suis lassée et je ne m'y sens plus tellement à ma place. Alors je vais réaliser un de mes rêves, et je reviendrai sûrement lorsque je serai prête (et pour voir mes amis). Quand je suis arrivée, j'avais peur de ne pas trouver ma place et surtout de me sentir seule ! J'avais pratiquement toujours vécu à Cherbourg, j'avais plus ou moins toujours eu les mêmes amis. Mais j'allais m'installer chez de la famille, donc c'était rassurant. Si je ne trouvais personne, eux seraient toujours là. 

Sauf que j'avais tord de m'angoisser pour ça, car je peux dire que j'ai fait mes meilleures rencontres ici. Et je ne peux pas ne pas vous citer, car la personne que je suis aujourd'hui c'est en parti grâce à vous. (Et je suis désolée si j'en oublie certains, je blâmerai l'émotion).

Blandine; ma première rencontre de Twitter sur Paname ! Que je t'adore et que j'aime toutes nos sorties (et c'est fou ce qu'elles sont nombreuses). Tu es l'une de mes meilleures rencontres du game, et nos balades à Disneyland vont me manquer comme pas possible. Heureusement que nous pourrons continuer à bitcher parler grâce à la technologie. Et on se retrouve à Dublin !

Lucas & Mélodie; mes copains de fac, sans vous Nanterre m'aurait paru bien terne. Et j'aurai sûrement craqué à la fac bien avant si vous n'aviez pas été là durant certains cours (tous les cours pour Mélo', haha). Nos soirées à raconter des bêtises étaient les meilleures, j'espère que vous les apporterez jusqu'à moi.

Les copines; Lucile, Ayline, Pénélope et Elisa, vous êtes les plus adorables. J'aime toutes les sorties que nous avons pu faire, et je trouve qu'on a peu trop fait la fiesta ensemble, ou même juste mangé. J'adore rire et passer du temps avec vous.

La Team Ciné; vous vous reconnaîtrez, mais un grand merci à vous tous de m'avoir fait intégrer cet univers ! Chaque tapis rouge, chaque séances de ciné et projo étaient cool parce que vous étiez là. Certains étaient déjà partis (genre Guigui aux States), et maintenant je fais pareil. Aller au cinéma sera beaucoup moins sympathique sans vous, tout comme faire des drinking game devant Indiana Jones ! J'espère que vous m'incrusterez à vos soirées par FaceTime ou Skype, héhé.

La Family Waycter; un gros bisous à chacun d'entre vous ! (Je m'étale pas parce que vous êtes aussi dans la Team Ciné).

Célia, Manon, Justine, Rustine; les soirey posey à picoley, ça c'était génial pour terminer en beautey à Paris ! Merci à vous les filles pour les soirées, et également pour le brunch *pleure* Célia, un jour, on se le fera ce marathon Ghibli !

Lina; je t'aime et même si je l'écris en avance cet article, je sais que de te voir avant de partir était trop génial ! Plein d'love.


On se retrouve de l'autre côté de la Manche, bisous.




lundi 6 avril 2015

21 questions about movies (tag)

Pour mon plus grand bonheur, Alexandra a posté un nouvel article et il s'agissait d'un tag sur les films. Comme elle me l'a demandé, je vais me prêter au jeu et répondre à ces questions. Elles sont très sympa, et puisque j'adore parler de cinéma, je vais bien m'amuser. Mais je vous promets de faire court.


1. Le film le plus déprimant que tu aies vu ? La Liste de Schindler, je l'ai vu pour la première fois l'été dernier et si je l'ai trouvé magnifique, je ne pense pas avoir pleuré autant devant et après avoir un film.

2. Le film le plus dérangeant que tu aies vu ? Eyes Wide Shut, j'étais jeune et je l'ai regardé en pleine nuit avec ma mère, j'étais vraiment mal à l'aise.

3. Un acteur/une actrice que tu as vu dans plus de 8 films - cite les films: Nicole Kidman, sans hésitation. Je l'adore et à une époque, j'achetais tous les DVDs avec elle que je pouvais, donc j'ai vu (attention, la liste va être longue) : Calme Blanc, Jour de Tonnerre, Horizons lointains, Malice, Prête à tout, Batman Forever, Portrait de femme, Les Ensorceleuses, Eyes Wide Shut, Moulin Rouge, Les Autres, Nadia, The Hours, La Couleur du mensonge, Retour à Cold Mountain, Et l'homme créa la femme, Birth, L’Interprète, Ma sorcière bien-aimée, Fur, Invasion, À la croisée des mondes : La Boussole d'or, Australia, Nine, Rabbit Hole, Le Mytho, Effraction, The Paperboy, Stoker, Les Voies du destin, Grace de Monaco, Avant d'aller dormir, Paddington. Et voilà, donc j'ai vu presque toute sa filmographie. J'aurais pu mettre Carey Mulligan, Colin Firth et Amy Adams aussi.

4. Un film que tu pourrais regarder en boucle jusqu'à la fin de tes jours ? La Petite Sirène, je ne me lasse pas de ce Disney.

5. Le tout premier film que tu te souviens avoir vu ? Ce doit être Blanche-Neige et les sept nains, apparemment je le regardais en boucle quand j'étais petite. Je me souviens aussi que la sorcière me terrorisait.

6. Un film que tu aurais aimé ne jamais avoir vu ? Pompéi, je n'ai jamais été aussi dégoûtée que d'avoir payé une place de cinéma pour ça.

7. Un film dont tu aimerais voir une suite ? C'est difficile, sachant que beaucoup de films mériteraient d'avoir un deux (quand certains l'ont alors que c'est moyen), je vais dire Narnia. Même si les suites étaient moyennes, j'adorais les romans et j'aurais beaucoup aimé tous les voir sur grand écran.

8. Un livre que tu aimerais voir adapté en film ? Fangirl de Rainbow Rowell, ça pourrait être amusant.

9. Le film le plus esthétiquement beau que tu aies vu ? Watchmen, il est impressionnant.

10. Ton réalisateur préféré ? Tim Burton, j'adore son univers et ses personnages. Je le trouve passionnant, et je ne me lasserai jamais de ses films. Mon préféré reste Sleepy Hollow, on n'en parle pas assez je trouve.

11. Ton style de film préféré ? Les comédies musicales, même si je n'ai pas tout vu. J'adore quand ça chante et ça danse, et ce n'est pas pour rien que Moulin Rouge est mon film préféré.

12. Un film qui occupe une place spéciale dans ton cœur ? Il était une fois.

13. Ta comédie préférée ? Brdiget Jones, ma bible.

14. Un clip musical que tu aimerais voir développé en film ? Je ne connais pas assez les clips, mais pourquoi pas l'un des clips de Lady Gaga comme celui de Telephone ?

15. Un film que tout le monde aime mais que tu détestes ? Avatar (je crois ?).

16. Un film que tu aimes et que tout le monde déteste ? Amerian Bluff, je ne comprends toujours pas la haine envers ce film alors que je le trouve très cool.

17. Un univers cinématographique dans lequel tu aimerais vivre ? Harry Potter ou Retour vers le futur, mais plus le premier parce que je suis bien trop fan.

18. Ton biopic préféré ? Le Discours d'un roi, une vraie claque pour moi lorsque je l'ai découvert avec le lycée.

19. Cinéma mainstream ou cinéma indie ? Je vais dire mainstream, même si j'aime beaucoup l'indie, mais je n'en ai pas vu assez pour pouvoir dire que j'adore ça.

20. Vieux films ou films récents ? Je ne peux pas choisir, j'adore les vieux films parce qu'ils ont certains charmes et sont originaux, parfois de vrais surprises aussi; mais j'adore les films récents et ce que la technologie permet de faire aujourd'hui.

21. Un film avec une très bonne bande originale ? Boyhood ou Inside Llewyn Davis. Pour ce qui est de composition, j'aime beaucoup celles de John Williams et Alexandre Desplat, il y a aussi Hans Zimmer, mais ce dernier se renouvelle beaucoup moins. Mais j'adore ce qu'il a fait pour Man of Steel !

à mon tour de taguer des gens : 

jeudi 2 avril 2015

Let him entertain us !

Robbie Williams a offert trois soirées de folie aux parisiens - mais aussi français et étrangers qui ont fait le déplacement - au Zénith, lors des 30, 31 mars et 1er avril. J'ai eu la chance de faire la première date.

Après des années d'attente (plus de dix ans pour ma part), j'avais enfin le Saint-Graal : un billet pour découvrir l'un de mes artistes favoris sur scène. Et je dois avouer que je n'ai pas du tout été... DÉÇUE !

Robbie Williams n'est plus le jeune chanteur des années 90, mais il ne le montre pas : look déjanté, des cheveux blonds à exhiber son slip à ses fans; un brin de voix toujours aussi impressionnant, il peut passer du rap à une version beaucoup plus jazzy. Il sait faire le show, il sait faire chanter et danser une salle pleine. C'est impressionnant de voir une foule agiter les bras et chanter en chœur, je dirais même que c'est émouvant.

Les effets de scène étaient également très sympathiques, les décors et l'écran changeait en fonction des chansons, des styles par lesquels l'Anglais est passé. Des jeux de lumières qui ont ambiancé les fans. Un espace qui a permis à Robbie de parfois descendre et serrer les mains de quelques chanceux.

Au niveau de la setlist, que dire à part qu'elle était parfaite ? Sans surprise, il a commencé par Let Me Entertain You, de quoi nous faire bouger dès le début ! Il a chanté de nombreuses chansons de sa discographie, n'oubliant presque aucun album. A défaut d'avoir eu une date française lors de son Swing Tour, il a interprété Minnie the Moucher et Supreme Swing (pour mon plus grand bonheur). De Bodies à Feel, en passant par Tripping et Monsoon, il a su diversifier et garder le rythme durant deux heures. Il nous a également fait danser sur des reprises de Queen, I love Rock'N'Roll de Joan Jett et même une de U2.


Un des plus était de pouvoir se procurer l'album live dès la fin du concert, un vrai plaisir de pouvoir réécouter quand bon me semble ce show fabuleux auquel j'ai assisté. Une chose est sûre : je retournerai le voir dès que j'en aurais l'occasion, parce que c'est un pur bonheur d'entendre Angel en live. 

(J'avoue que j'ai passé la moitié du concert à pleurer).